Notre histoire

Seul établissement scolaire d’enseignement privé du secteur de Saint-André de Cubzac, l’ensemble scolaire STAM s’inscrit dans la suite d’une longue histoire de l’école libre dans la localité : à partir du XIXe siècle, des archives nous en apportent la confirmation.

Dans les années 1840, le chanoine Peychaud, curé de Saint-André de Cubzac, voulait procurer aux enfants indigents de Saint-André-de-Cubzac une éducation religieuse. Il sollicita l’archevêque de Bordeaux afin qu’il donne l’autorisation d’établir une succursale de l’école des Dames de la Réunion. Créée en 1840, cette petite école se développa et accueillit vite une centaine de filles à l’endroit où s’élève l’actuel établissement, rue Nationale.

Les sœurs de Nevers arrivèrent dans l’établissement en 1852. Dès cette année, cette petite école qui n’accueillait que des filles, fit aussi office d’école communale de filles, jusqu’en 1865 puis d’école maternelle communale de 1865 à 1902. Grand protecteur de l’établissement, le cardinal Donnet, archevêque de Bordeaux, permit la construction de l’établissement, financée par le chanoine Peychaud, qui fit construire également la chapelle dans laquelle sont gravées leurs blasons.

Pensionnat renommé, Sainte-Marie était un bel établissement entouré d’un vaste jardin arboré. En 1901, 210 filles étaient scolarisées. En 1903, les élus de Saint-André étaient appelés à donner leur avis sur l’autorisation légale de l’institution. A l’unanimité, le conseil municipal émit un avis favorable, mais quelques jours plus tard, les religieuses reçurent un avis d’expulsion de leur école. Solidaires, tous les élus démissionnèrent en guise de protestation. Les religieuses quittèrent l’établissement qui, dès lors, ne fut dirigé que par des laïques consacrées. Gabrielle Lagorce, directrice de 1909 à 1940, puis Mlles Thillière, Godard, Dréan et Lesecq se succédèrent. L’effectif était constant : autour de 200-250 élèves, de la maternelle à la 3e. Les laïques consacrées se retirèrent en 1973 et Mme Latournerie, déjà professeur dans l’établissement, prit la direction.

En 1975, l’école privée de filles Sainte-Marie fusionna avec l’école privée de garçons Saint-André, une école libre créée en 1907. Les deux écoles devinrent l’établissement scolaire privé catholique Saint-André Sainte-Marie (STAM en abrégé). André-Jean Chaveau en prit la direction jusqu’à son décès en 2001. En 25 ans, l’établissement scolaire passa de 190 élèves à 750 élèves : des classes ont été construites, les bâtiments rénovés et le collège prit un essor considérable.

En 2019, l’ensemble scolaire implante son lycée général sur la Route de St Romain à St André de Cubzac.

A la rentrée 2020, STAM scolarise 1880 élèves répartis dans 41 classes de la maternelle à la terminale.

Par Christophe Meynard, auteur du livre « Saint-André de Cubzac », éditions Sutton, 2010.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer